En tete 1
 

Les mots sont sons

Ainsi font sons l'émotion

 

Une certaine forme de poésie 

 

Grace à ce recueil....

Si je n’ai fait naître

ne serait-ce qu’un demi-sourire

et éviter

ne serait-ce qu’un demi-soupir,

grâce à mes jeux de mots à 2,36 balles

(TVA 18.6% incluse),

vous m’en verriez ravi ...

... puissent toujours les mots

engendrer l’émotion !

pedro blerinel

 

 

« Les mots sont comme des mains

Qui vont du cœur au corps

Les mains sont comme des mots

Qui vont du corps au cœur ... »

                André Bonhomme 

Couvlmss

Les mots …

Peut-on jouer avec les mots ?

Ou plutôt se jouer des mots ?

Les mots ne seraient-ils pas un exutoire de tous nos maux ?

Les mots, il y en a des gros, il y en a des doux

Si l’on guérit le mal par le mal, au pluriel cela pourrait donner :

On guérit les maux par les mots

Les mots sont lumière, point n’est besoin de chandelle pour en écrire…

Les paroles s’envolent, restent les mots

Juste un petit

Un mot d’amour

Que d’émotion !

Même fléchés

Les mots, il y en a aussi des bons

Les mots se croisent

Les mots s’échangent

Il y en a aussi des gentils

Face à la morosité il reste possible de jouer avec…

Faire naître un sourire, …même à moitié, à demi-mot

En un mot, celui de la fin :

Ne jamais accuser personne de tous les mots !

un pessimisme joyeux ... ... ou les cadeaux de la vie

C’est la supplique de la vieillesse

A écouter avec tendresse

Avant que chair, trop ne s’affaisse

Ce qu’on prétend être « sagesse »

Mieux vaut en rire que de pleurer

Ou quelque peu s’apitoyer

Rester un pessimiste joyeux

Et du bonheur pas trop peureux

En recalé de la jeunesse

Et nominé pour la vieillesse

Je veux bannir toute tristesse

Et que jamais la joie ne cesse

Le vent, très fort, peut souffler

Il finit toujours par tomber

Il faut les tracas tempérer

Et ne jamais désespérer

C’est le bonheur que l’on tresse,

L’orange des plaisirs que l’on presse

Qui servent à gommer le mot stress

Pour n’engendrer que des caresses

Si corps, trop souvent, ne paressent

N’ayant que mémoire de souplesse

Il ne faut pas qu’ils ne paraissent

Vouloir offrir trop de promesses

Si l’avenir traine derrière

Que l’à venir reste lumière

Aveuglant les petites misères

Illuminant ce qu’on espère

Il est grand temps que je vous laisse

Il ne faut pas que je vous lasse

C’est gagné, c’est promis, j’me casse

Buvant verveine, tremblant d’la tasse.

©pedro blerinel

Un jour la vie

Quelques exemples illustrés :

 
Mot03
 

Les portables sont insupportables

Surtout quand on est à table

Et tant sur les nerfs ils me portent

Que je veux les mettre à la porte

Ou les déporter dans un port

Mais c’est là dans ces fameux ports

Que tous les portables on importe

Ce qui m’est très insupportable

C’est sur leur disparition que je table

Et voudrais crier « à la porte »

Mais hélas ma voix point ne porte

Qu’un porte voix l’on m’apporte

Pour crier à l’insu du port

« Des portables faisons table rase

Car c’est à table qu’ils me rasent

Qu’ils disparaissent à jamais

Des tableaux d’honneur c’est parfait

Et de toute table des matières

Comme une entrée en matière »

Mais déjà on me crie « à table !»

Et tout en me portant à table ...

Que j’espère sans aucun portable

Et encore moins de porc à table

Je rêve aux mets délectables

Sans aucun engin regrettable.

Road movie

 

Road movie

La fée d'hiver

Mot02
 

Remember

 
Mots09

Saint Tropez … Saint Allère, priez pour nous!

Mot06
 

Adieu de la grenouille … Je croasse "adieu"

 
Mot04

Fécondation in vitrail … Jésus crie

Mot05
 

Les ghettos nous guettent

 

Mot07

Ni Dieu ni CAC 40

Mot08
 

Cac01

 

Cacophonie

 
Cacophonie

Comme dirait Momo

Momo
 

je reprendrais bien un peu de tes serres

 
Chouette

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 26/12/2020