En tete 1
 

Petite Histoire d'un maire communiste du Front Populaire (2/2)

1943

Document allemand,

laissez-passer ?

Il semble de 1943

Le nom de Leblond Alfred n’y figure pas

mais celui de Wartel

il était en sa possession.

Capture d e cran 2016 12 26 a 18 58 07

Démobilisé et la convalescence terminée, comme de nombreux communistes, il rejoint la clandestinité.

Il ira rejoindre les Alpes et le maquis du Vercors

Il se fera faire de faux papiers, ou plus exactement de vrais papiers pour une autre identité.

Il semble s’être procuré les papiers d’un ancien de la DCA avec lesquels, il se fera faire une carte d’identité tout à fait officielle. A l’époque un des meilleurs moyens pour ne pas se faire prendre était de décliner l’identité de quelqu’un dont on était presque sur qu’il ne faisait l’objet d’aucune recherche.

La fiche de démobilisation du dénommé Wartel Henri

Capture d e cran 2016 12 26 a 19 29 58

Novembre 1943 La vraie fausse carte d'identité

Capture d e cran 2016 12 27 a 13 04 51

1944 Agent de service "fausse identité"

Agent service 1944

Le maquis du Vercors

De son passage dans le Vercors nous retrouvons les traces dans le livre très documenté de Gilles Vergnon

(Le Vercors, histoire et mémoire d’un maquis / Editions de l’atelier) page 71 :

« Dans un certain nombre de cas, des militants communistes ont pu jouer le rôle de « passeurs ».

On en trouve, en effet, au Vercors, dont quelques cadres :

le Maitron en recense cinq, responsables de la CGTU et élus municipaux d’avant-guerre

( …. et Alfred Leblond, maire de Roeux dans le Pas de Calais)

 

Tract du chant des partisans en sa possession >>

Capture d e cran 2016 12 27 a 18 53 08

1944 : fin des hostilités

Leblond Alfred est rétabli dans ses fonctions de maire.

Site de la mairie de Roeux

http://www.roeux62.fr/pageLibre0001034e.html

 
Mairie roeux

Capture d e cran 2016 12 27 a 13 11 16

 

1945 : Il n'oublie pas ses convictions

Capture d e cran 2016 12 27 a 19 05 12

 

 

A l'époque il ne savait pas encore qu'il épouserait la petite fille d'un communard

Commune

1946

 

 

Année 1946 on se souvient !

Capture d e cran 2016 12 27 a 13 12 36

1947 Permis de conduire

Permis

1948

Le 30 juin 1948, il divorce de sa première épouse

 

Le 23 octobre 1948 il épouse Louise Antoinette Pecqueur, sage-femme

Capture d e cran 2016 12 27 a 13 16 34
Deux signatures a et l

Au travail (2ème à gauche)

A leblond au travail

Diplôme de Sage-Femme

de son épouse :

Sage femme

La vie continue

Capture d e cran 2016 12 27 a 13 18 01

Quatre enfants naitront de l’union

Son épouse et mère de ses enfants décèdera le 6 novembre 1961

 

 

Avec le temps, rien ne s'oublie

 

A sa mort, en 1983, on retrouvera, dans son porte-feuille, contre son coeur, ce petit papier plié en deux avec au milieu la photo de Louise sa deuxième épouse.

Sur ce papier figurait un joli texte sur le souvenir

Avec le temps tout ne s'efface pas...

Souvenirs

Alfred et aurore

 

Le 29 novembre 1962 il épousera en troisième noce, à Arras, Aurore, Suzanne, Blanche Théry, directrice d’école, ayant exercé à Roeux, qui décèdera une quinzaine d'année plus tard.

1973 Retraité il a toujours sa carte du combattant .... et sa carte famille nombreuse !!

Carte combattant 73
Sncf a leblond

Il décèdera brutalement le 22 décembre 1983 à Arras

Leblond a arras

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 26/04/2017